Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2012

Hunger games

De longues heures devant moi s'annonçaient sur le chemin des vacances. L'occasion idéale pour se plonger dans un bon livre.

Comme j'attendais depuis un moment de commencer la trilogie Hunger Games, j'ai choisi ce moment pour le faire!

Dans un futur sombre, sur les ruines des Etats-Unis, un jeu télévisé est crée pour contrôler le peuple par la terreur.

Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l'arène: survivre, à tout prix.

Quand sa petite soeur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n'hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. A seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une deuxième nature...

Toute-l-equipe-d-Hunger-Games-hier-a-Berlin-!_portrait_w674.jpg

 

Et quel régal! Je suppose que vous en avez déjà entendu parler mais je vais en rajouter moi aussi car j'ai A-DO-Ré! Il m'était impossible de ne pas, à mon tour, vous le recommander chaudement! Cette histoire est pleine de suspense. J'avais peur de trouver l'histoire trop irréelle mais finalement, je me suis laissée prendre par l'histoire, je me suis laissée entraîner par ce genre dystopique. Une fois le livre commencé, on ne peut plus le lâcher, on avance dans sa lecture avec cette impatience de découvrir les événements, le dénouement. On est pris dans une frénésie de lecture. Le personnage de Katniss dur, solide, et à la fois sensible et avec ses faiblesses est attachant. Il y a aussi de l'amour avec ces deux garçons dans l'entourage de Katniss, encore un triangle amoureux. Les paris sont ouverts...

Je n'ai lu que les deux premiers tomes pour le moment (un à l'aller et l'autre au retour); le dernier tome attend sagement. Je n'ai pas encore eu le temps de l'entamer avec le retour de vacances et la reprise du travail. Et je suis partagée entre l'impatience de le lire et l'envie de ne pas en finir si vite avec cette histoire!

e132a81e-6ee2-11e1-9c7f-da39ec8c41d7-493x328.jpg

Aujourd'hui sort le premier film issu du livre! Je pense donc me prévoir une belle sortie cinéma cette semaine avec mon chéri.

Je vous propose aussi d'aller faire un petit tour chez Elodie qui a, elle aussi, fait la critique du livre et qui a adoré!

lenny-kravitz-hunger-games.jpg

Lenny Kravitz fait partie du casting!

Je vous souhaite un bon mercredi! A très vite!  

26/02/2012

No et moi de Delphine de Vigan

En ce dimanche, voici un petit billet lecture. Il y a quelques semaines, j'ai fini la lecture de No et moi que j'avais reçu lors du swap de Noël.

No-et-moi%20(2).jpg

Sur la quatrième de couverture: "Adolescente surdouée, Lou Bertignac rêve d'amour, observe les gens, collectionne les mots, multiplie les expériences domestiques et les théories fantaisistes. Jusqu'au jour où elle rencontre No, une jeune fille à peine plus âgée qu'elle. No, ses vêtements sales, son visage fatigué, No dont la solitude et l'errance questionnent le monde. Pour la sauver, Lou se lance alors dans une expérience de grande envergure menée contre le destin. Mais nul n'est à l'abri..."

"Une belle histoire d'amitié et d'amour, de celles que l'on partage avec jubilation tant le plaisir de lecture a été grand. Une pépite de tendresse." selon la librairie Coiffard, Nantes.

Ce livre m'a beaucoup plu. Il se lit très rapidement. Ce sujet lourd sur les sans-abris est ici abordé de façon un peu plus légère sans pour autant enlever de sa gravité.

Le personnage de Lou est attendrissant, touchant, attachant. Oui, je me suis attachée à cette petite Lou, surdouée, à la pensée fine et perspicace, aux mots à la justesse incroyable.

Plus j'avançais dans ma lecture, plus il me tardait de connaître le dénouement de cette histoire, de cette amitié inattendue, inespérée et improbable, de la destinée de cette si jeune sans-abri.

Je vous propose une citation du livre: "On est capable d'envoyer des avions supersoniques et des fusées dans l'espace, d'identifier un criminel à partir d'un cheveu ou d'une minuscule particule de peau, de créer une tomate qui reste trois semaines au réfrigérateur sans prendre une ride, de faire tenir dans une puce microscopique des milliards d'informations. On est capable de laisser mourir des gens dans la rue."

 photo-no-et-moi.jpg

 Je n'ai pas vu l'adaptation cinématographique de Zabou Breitman. L'avez-vous vue? Qu'en pensez-vous? Je me tâte à regarder le film sachant que l'on est bien souvent déçu de l'adapatation cinématographique lorsque l'on a apprécié une lecture.

Sur ce, je vous souhaite un très bon dimanche! Savourez bien cette journée et à bientôt!

16/12/2011

L'attrape-coeurs de Salinger

Ce week-end, j'ai lu L'attrape-coeurs de Salinger, roman que je souhaitais lire sachant qu'il fait partie des 25 livres les plus vendus aux Etats-Unis. De plus, la biographie de l'écrivain est intrigante: un homme qui connaît la notoriété grâce à ce roman et qui décide, juste après, de mener une vis de reclus. Il ne publiera plus rien, ne donnera presque plus d'interview, ne répondra pas aux lettres de ses fans, n'autorisera jamais l'adaptation de son oeuvre au cinéma... 

 

9782266125352.jpg

 

Holden Caulfield est un ado new-yorkais de 17 ans qui, renvoyé de son pensionnat, s'enfuit trois jours avant la date prévue et erre dans la Grosse Pomme avant de retourner chez ses parents.

Ce roman est écrit à la première personne, c'est Holden Caulfield qui nous livre le récit de ces quelques jours d'errance. Dès l'incipit, le lecteur se sent happé par ce narrateur au langage argotique. Il se confie au lecteur et lui raconte ses déboires, son décrochage scolaire, ses amours, ses liens avec sa famille et avec ses camarades du pensionnat.

L'attrape-coeurs est un roman qui a marqué sa génération de par les thèmes abordés et le style de l'auteur très décrié à l'époque car choquant. C'est un ado qui s'exprime, un ado avec ses tics, sa vulgarité parfois. Holden Caulfield est un marginal, presque misanthrope. Peu de personnes voient grâce à ses yeux. Il n'arrive pas à gérer ses émotions, il ne les comprend pas non plus.

Tout au long du livre, on sent qu'il va arriver quelque chose de grave à notre personnage. Cela nous tient en haleine jusqu'à la fin où l'on devine...

Je comprends l'intérêt que L'attrape-coeurs a pu susciter autant que ses critiques. J' avoue que le style de ce roman ne m'a pas convaincu mais cela reste un livre intéressant que je relirais peut-être un jour.